[Vorey sur Arzon] Chronique philo de l'été

 

 

Accueil du siteArchives2012Infos (toutes rubriques confondues)
Dernière mise à jour :
mercredi 24 novembre 2021
Statistiques éditoriales :
1424 Articles
3 Brèves
9 Sites Web
250 Auteurs

Statistiques des visites :
1509 aujourd'hui
3413 hier
7008779 depuis le début
     
Chronique philo de l’été
De l’association "PRESENCE PHILOSOPHIQUE AU PUY"
mercredi 20 juin 2012
par JD
popularité : 30%

Dans la vie, il y a plusieurs naissances. En tant que chaque être humain est un corps, il est né physiquement. En tant qu’il est aussi une pensée, une vie intérieure, une âme, ne passe-t-il pas aussi par certaines naissances spirituelles ? La naissance physique n’est déjà pas simple puisqu’elle comporte deux temps, deux dimensions. Elle consiste à sortir du ventre d’une mère, à découvrir d’autres modes de perception, un autre milieu, un autre monde : elle consiste précisément à venir au monde. Mais elle est également le moment mystérieux de la conception où, à partir de deux autres (père et mère), un corps neuf apparaît. La naissance spirituelle a-t-elle quelque analogie avec cette naissance physique à double-temps par quoi nous sommes tous passés ?
La naissance spirituelle, on peut la nommer : conscience ou prise de conscience. Elle n’est pas unique, à la différence de la naissance physique : elle se répète régulièrement chaque fois que notre vie intérieure franchit des seuils. Notre question est la suivante : est-ce que les deux dimensions de la naissance physique se retrouvent dans toute naissance spirituelle, c’est-à-dire dans toute expérience de la conscience ?

1- La première dimension de la naissance, c’est l’accès à une autre vision et à un autre monde, en passant d’un mode de vie à un autre. La conscience humaine peut effectivement se définir comme un système d’organisation du monde : par la perception (conscience perceptive), par l’organisation du temps et de l’espace (imagination et entendement) et par les valeurs qu’on pose et qui permettent de discriminer le bien du mal (conscience morale). Chaque fois qu’un être humain élargit sa conscience, il naît à un autre monde. Et, dans cet autre monde, il va se comporter autrement. Une prise de conscience ouvre sur un changement de conduite car la conscience est une vision qui détermine une action.
La prise de conscience peut se décrire comme une étape dans un processus de formation. L’approche génétique de la construction de l’être humain montre que l’enfant, grâce au progrès de son intelligence (formation du cerveau) et à l’éducation qu’il reçoit (information et apprentissage), modifie constamment sa conscience du monde, dans le sens d’un élargissement de ce monde au-delà de son environnement immédiat.
La prise de conscience peut se décrire comme une réflexion : il s’agit de suspendre notre adhésion aux croyances qui nous sont coutumières, aux idées que nous nous sommes mises dans la tête, afin de comprendre que nous sommes nous-mêmes l’origine de ce monde en quoi nous croyons. C’est la démarche de Descartes, puis de la phénoménologie construite par Husserl. On insistera alors sur le doute comme état d’esprit que nous devons garder en permanence à l’égard de ce que nous représentons.
La prise de conscience peut se décrire comme conversion. L’homme qui élargit sa conscience découvre que ce qu’il croyait réel n’est qu’apparence et que le réel, au-delà de l’apparence, nous était d’abord demeuré caché. Le mythe de la caverne, chez Platon, exprime bien ce qu’est un chemin de conversion. La prise de conscience est alors un éveil à la réalité d’au-delà des apparences.
L’expérience de la naissance spirituelle est toujours troublante. L’on y perd ses croyances, ses repères, ses idées toutes faites. L’on passe par la perplexité, l’hésitation, le questionnement sur soi et sur le monde. L’on se laisse travailler par une évolution qui se fait en nous et l’on entre dans un cheminement.

2- La deuxième dimension de la naissance physique, c’est de vivre par les autres. La naissance spirituelle comporte, elle aussi, cette conscience de dette envers l’autre : ce que je suis, je le dois à autrui. C’est ce qu’on peut appeler : l’être-par-l’autre. La conscience, en effet, autant que le corps, est un résultat : elle est produite et déterminée par des processus qui ne sont pas en elle, qui ne sont pas elle. Cette idée peut prendre trois formes, selon les époques de la philosophie. Dans le monde moderne, la conscience va se mettre à chercher ce qui la rend possible et décide de sa manière d’être : c’est ce qu’on appelle une détermination. Il y a, d’une part, des déterminations extérieures : chacun est le produit de la société à laquelle il appartient, de l’éducation qu’il a reçue. La sociologie étudie cet aspect. Mais chacun est également déterminé par son époque, comme l’étudie l’histoire. Il y a, en outre, des déterminations intérieures. La psychanalyse montre comment des processus psychiques inconscients influencent en permanence notre conscience.
Dans la théologie chrétienne, chaque conscience est posée dans l’existence par Dieu. Toute conscience résulte d’une création. Dieu est le créateur et l’homme est sa créature. C’est cette notion d’être-par-l’autre que retrouve Descartes : dès que je pense (cogito), je découvre que je ne peux penser que parce que Dieu a créé ma pensée. Dans la philosophie grecque, la pensée n’existe que dans la mesure où elle est habitée par un être extérieur. Sur le modèle primitif de la possession, la pensée est principalement conçue comme inspiration : l’âme est cette capacité à s’ouvrir à l’impersonnel. Platon emploie constamment la métaphore du soleil et de la lumière : penser consiste à laisser être la lumière en nous, à nous rendre de plus en plus translucides. C’est l’expérience de la contemplation.

3- Le mot « philosophie » est vague et il mérite toujours d’être défini en contexte. Ici, nous soutenons que la philosophie, c’est vivre en cheminant. Vivre philosophiquement, c’est accepter d’entrer dans le processus des naissances spirituelles. C’est croire qu’il ne suffit pas d’être né physiquement et de demeurer dans notre vie biologique. La vie biologique est l’occasion et la chance de pouvoir développer une vie spirituelle. Celle-ci est graduelle : elle est un processus de naissances successives. Ce processus comporte des risques de déviances et d’erreurs et il a peut-être besoin d’être guidé.
Le premier principe que nous pouvons donc énoncer ici repose sur une analogie entre naissance physique et naissance spirituelle : toute prise de conscience doit être double, en ce sens qu’elle est conjointement être-par-soi et être-par-l’autre. Il suffit que l’équilibre entre ces deux pôles soit rompu pour que l’être humain s’égare. Ceux qui sont tout entiers dans la dette échouent à exister ; ceux qui sont tout entiers dans le soi-même ou l’ego échouent également.
La conscience exige la formation personnelle, la réflexion qui est un retour sur soi, la conversion intérieure de notre manière d’être. Mais la conscience exige également la reconnaissance de ses propres déterminations, l’aveu d’être créé, la négation de soi pour que l’autre resplendisse. Cette double exigence est à la fois une attitude psychologique et une posture morale. On distingue mal, dans la conscience, ce qui est de l’ordre de la psychologie et ce qui est de l’ordre de la morale : les deux s’interpénètrent constamment.
La philosophie est une invitation à une continuelle naissance spirituelle. Elle est à la fois manière de penser et manière d’être. Elle appelle la conscience à devenir toujours plus personnelle : mieux se connaître, mieux se former, penser par soi-même ; mais elle l’appelle aussi à rendre à l’autre tout ce que je lui dois, à commencer par mon existence : elle est conscience de dette, conscience de devoir, à l’égard de mes proches, à l’égard de l’Etre englobant auquel j’appartiens. Dans Phédon, Platon nous raconte la mort de Socrate et, vers la fin du livre, il écrit ceci : Socrate « prononça ses mots, les derniers effectivement qui soient sortis de ses lèvres : ‘Criton, dit-il, à Asclépios nous sommes redevables d’un coq ! Vous autres, acquittez ma dette, n’y manquez pas ». Etranges les dernières paroles de celui dont on dit qu’il est le premier philosophe. Etranges et profondes, puisqu’elles disent que celui qui a passé sa vie à s’interroger sur soi et à élargir sa conscience n’a jamais cessé, néanmoins, et jusqu’à la dernière extrémité, de payer ses dettes, de sacrifier ses biens propres au dieu.

JMG

 
Articles de cette rubrique
  1. Programme LEADER 2007-2013
    1er mars 2010

  2. l’école Sainte-Thérèse
    24 janvier 2012

  3. Les maternelles de l’école Ste-Thérèse s’initient aux boules lyonnaises
    24 janvier 2012

  4. Créer - Lire - Jouer
    1er février 2012

  5. Assemblée générale de l’association Oussouye-Kassoumaye
    28 février 2012

  6. COURIR EN EMBLAVEZ
    28 février 2012

  7. Grand nettoyage de Printemps de la Loire
    1er mars 2012

  8. ANIMATIONS et CONFERENCES 2012
    6 mars 2012

  9. ASEV : Une soirée réussie
    12 mars 2012

  10. Almanach P.P.P.
    12 mars 2012

  11. L’HISTOIRE DE VOREY
    19 mars 2012

  12. Un nouveau jeune couple à Vorey !
    20 mars 2012

  13. Journée éco-citoyenne de balisage et de débroussaillage
    21 mars 2012

  14. Bilan du nettoyage de la Loire 2012
    22 mars 2012

  15. Embarcadère : "Eloge de la pifométrie"-
    26 mars 2012

  16. L’assemblée générale des Gîtes de France
    2 avril 2012

  17. SALLE COMBLE POUR LA CONFERENCE SUR L’HISTOIRE DE VOREY
    4 avril 2012

  18. La médiathèque vous informe !
    4 avril 2012

  19. le Tour Auto 2012 passera à Vorey
    5 avril 2012

  20. Ramassage des encombrants et concours des potagers
    5 avril 2012

  21. SALLE COMBLE POUR LA CONFERENCE SUR L’HISTOIRE DE VOREY
    8 avril 2012

  22. L ’Histoire du vitrail par Liliane Malvolti maître verrier
    11 avril 2012

  23. Portes Ouvertes à l’école Sainte-Thérèse de Vorey
    19 avril 2012

  24. Journée éco-citoyenne de balisage et de débroussaillage
    23 avril 2012

  25. RECEPTION DES TRAVAUX D’ASSAINISSEMENT A LABASTIDE
    1er mai 2012

  26. NOUVEAU SERVICE A VOREY
    3 mai 2012

  27. Nouveau produit dans l’esprit « RESPIRANDO »
    4 mai 2012

  28. Accueil des amis catalans
    8 mai 2012

  29. Une prise peu commune dans la Loire !
    11 mai 2012

  30. Invasion nippone sur les routes altiligériennes !
    14 mai 2012

  31. L’opération "Sac ADos
    17 mai 2012

  32. Concours photos
    24 mai 2012

  33. ADMR
    7 juin 2012

  34. Les écoliers sensibilisés aux richesses des Gorges de l’Arzon
    10 juin 2012

  35. Madame le Maire au village de Labastide
    10 juin 2012

  36. PLEIN SUCCES POUR « GRAIN DE SABLE »
    16 juin 2012

  37. 400 PARTICIPANT A LA COURSE DE COURIR EN EMBLAVEZ
    17 juin 2012

  38. Chronique philo de l’été
    20 juin 2012

  39. Marchés nocturnes des mercredis d’été
    22 juin 2012

  40. La sécurité routière :
    25 juin 2012

  41. La commune de Vorey soutient la culture et le sport
    25 juin 2012

  42. La piscine AQUAFOLIE ouvre samedi 30 juin
    28 juin 2012

  43. Sport Boules et Pétanque Voreysiennes
    29 juin 2012

  44. Accueil de stagiaire et marchés du terroir
    3 juillet 2012

  45. Cet été venez vous rafraîchir à la médiathèque de Vorey
    4 juillet 2012

  46. Nalo et les étoiles par la Compagnie ZAMPANOU
    5 juillet 2012

  47. Du nouveau au Clos Moulin
    11 juillet 2012

  48. LES MERCREDIS DU TERROIR
    20 juillet 2012

  49. Foule pour le défilé aux flambeaux !
    20 juillet 2012

  50. Travaux au village des Terrasses
    22 juillet 2012

  51. Balisage de chemins « Promenade Randonnée »
    30 juillet 2012

  52. Marché du mercredi 25 juillet
    30 juillet 2012

  53. Le dimanche 5 Août - Harmonie des sapeurs pompiers
    30 juillet 2012

  54. Expo photos
    1er août 2012

  55. Concentration de véhicules de collection
    2 août 2012

  56. Grand rassemblement de véhicules anciens
    14 août 2012

  57. Stage de danse country au village de vacances
    17 août 2012

  58. Vacances scolaires 2012/2013
    30 août 2012

  59. Vogue à Vorey samedi 15 et dimanche 16 septembre 2012
    6 septembre 2012

  60. La rentrée à l’école Sainte-Thérèse
    11 septembre 2012

  61. Saison culturelle 2012/2013 a l’Embarcadère
    12 septembre 2012

  62. L’activité des associations voreysiennes ne faiblit pas !
    18 septembre 2012

  63. Recrutement de l’Armée de l’air
    20 septembre 2012

  64. La Burle de l’Arzon
    30 septembre 2012

  65. Projection accompagnée de musique
    3 octobre 2012

  66. Quatrième édition du Jour de la Nuit
    3 octobre 2012

  67. 8 siècles d’histoire
    3 octobre 2012

  68. NOEL SE PREPARE AVEC LES COMMERCANTS
    3 octobre 2012

  69. Avis de Publicité - Procédure Adaptée
    8 octobre 2012

  70. Concours de belote de l’école Ste Thérèse
    10 octobre 2012

  71. Visite d’une délégation sénégalaise
    14 octobre 2012

  72. Le Jour de la Nuit
    19 octobre 2012

  73. Soirée du rire
    19 octobre 2012

  74. Grande foire traditionnelle
    14 novembre 2012

  75. Marché de Noël organisé par l’ADAC voreysienne
    26 novembre 2012

  76. Téléthon
    28 novembre 2012

  77. Concert de Noël de l’école de Musique Intercommunale de l’Emblavez
    4 décembre 2012

  78. Invitation à la gourmandise
    10 décembre 2012

  79. Noël des commerçants de Vorey
    13 décembre 2012

  80. Body-Taekwondo
    24 décembre 2012

©  2021 Vorey sur Arzon
Partager ce site sur : Ajouter à facebook Ajouter à twitter Ajouter à yahoo Ajouter à google

SPIP 1.9.2k [18554] |  Sarka-SPIP 2.0.2 [18368]  |  Informations légales   | Contacter le Webmaster   | GPL